Actualités > En vue 2016

17 05 2016

Sur la route des sources guérisseuses avec Sébastien Laurier

Par Sébastien Laurier


Sur la route des sources guérisseuses avec Sébastien Laurier

Afin de présenter son dernier livre Into Ze Landes, une quête de sources et de guérison, renouant symboliquement avec l’écriture de l’ouvrage qui s’est faite à vélo, de sources guérisseuses en sources guérisseuses, Sébastien Laurier, auteur et metteur en scène de théâtre, part à vélo du Pays Basque pour traverser les Landes, rejoindre le Chalet Mauriac et clore sa « tournée » lors de La Grande Évasion, à Pessac1. Pour cette échappée sauvage, à la rencontre du public, dans les librairies et les médiathèques, il est accompagné par l’agence régionale Écla, qui l’a accueilli en résidence au Chalet Mauriac en 2014.
Éclairs propose de suivre au fil des jours et des étapes le périple en vélo de Sébastien Laurier par un billet quotidien. Voici le premier d’une série de 5.

Un jour, un Ancien a dit : « on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve ».
Les choses sont en perpétuel changement, voulait-il dire, ainsi que notre vie intérieure. Comme un fleuve, qui semble toujours identique mais où l’eau n’est jamais la même, nous changeons. On pourrait ainsi le dire de notre corps puisque toutes nos cellules disparaissent et se régénèrent. On sait aujourd’hui que 90 % de nos cellules de l’an dernier n’existent plus et ont laissé la place à de nouvelles (ça, il ne le savait pas encore, l’Ancien, mais il avait dû le sentir). Pour un gars comme moi, qui passe des heures assis à contempler toutes les eaux, des sources aux océans, des icebergs aux fleuves, la phrase est d’une vérité essentielle.
Refaire la même route n’est pas suivre un parcours balisé mais découvrir une nouvelle voie ; alors quand l’agence régionale Écla m’a proposé une action de médiation pour Into ze landes, je me suis dit qu’il y avait peut-être moyen d’inventer un nouveau voyage.
J’ai proposé de repartir en vélo sur les routes, mais cette fois de librairie en médiathèque, pour accompagner le livre, dormir à nouveau à côté de sources et faire des rencontres.
C’est ce qu’on va faire cette semaine. On va partir de la librairie de Saint-Jean-de-Luz le mardi 17 pour arriver le dimanche 22 mai au salon des littératures de voyages de Pessac La Grande Évasion.
Le mardi 18, on sera au Bookstore de Biarritz, le 19 à la médiathèque l’Écume des jours à Capbreton, le 20 on fera une lecture musicale à la médiathèque de Morcenx, le samedi 21 on sera à l’écomusée de Marquèze.
Le grand mouvement de la route est tracé ; on sait d’où on part et où on va arriver, comme le fleuve. Ce qui va se passer pendant cette traversée, je n’en sais absolument rien.
J’ai hâte.
Merci, Héraclite.

1. Nouvelle manifestation littéraire autour des littératures de voyage créée par la ville de Pessac en partenariat avec la librairie 45e Parallèle et l’université de Bordeaux Montaigne du 20 au 22 mai 2016 au Pôle culturel de Camponac : www.pessac.fr/agenda/nouveau-la-grande-evasion.html

 

Tout afficher

  • Sur Sébastien Laurier
    Atteint d’une maladie auto-immune – rhumatisme psoriasique –, chronique et incurable – dixit la médecine –, j’ai voulu guérir. Je suis donc allé en enfance, dans les Landes, où, à travers plus de 200 sources, l’eau sacrée coule en abondance. J’ai suivi, en vélo, le fil de l’eau des sources guérisseuses. J’ai dormi à proximité des fontaines, au cœur de la forêt, à la rencontre du monde invisible. À l’heure où le ré-enchantement du monde est une nécessité, ce pèlerinage personnel voulait se relier avec tous ceux qui, un jour, ont ressenti le besoin de comprendre et de guérir.