Actualités > En vue 2014

06 06 2014

Saint-Malo, port d’attache d’Écla du 6 au 9 juin 2014

Par Caroline Rameau


Saint-Malo, port d’attache d’Écla du 6 au 9 juin 2014

© Emmanuelle Andrieux

Écla Aquitaine est sur le pont ! L’agence s’est installée avec les cartons de livres de huit éditeurs aquitains pour porter haut leurs couleurs au Festival des Étonnants voyageurs.

538 kilomètres, c’est la distance qui sépare Bordeaux de Saint-Malo. Un long voyage mais la notoriété de ce salon n’est plus à faire. Il est donc important que l’édition aquitaine soit présente et se fasse connaître. Seuls, les éditeurs ne pourraient pas s’y rendre car une telle aventure engendre des coûts, certes en déplacements mais pas uniquement.
Un stand peut se révéler très cher pour un éditeur isolé. Écla propose donc un accompagnement qui limite les frais financiers et permet aux éditeurs aquitains de faire connaître leurs livres sans forcément se déplacer pour ceux qui manquent de temps. Un stand de 27m2 est à leur disposition. Les éditeurs aquitains intéressés peuvent ainsi mettre en avant leurs publications autour du voyage et de l’imaginaire.


Un salon incontournable

Cette année huit éditeurs embarquent pour cette nouvelle édition : le Castor Astral, Corentin, Fédérop, les éditions Féret, In8, la Maison est en carton, Pimientos et les P’tits Bérets.
« Prestigieux », « renommé », « gigantesque », « attrayant », tels sont les adjectifs que ces éditeurs donnent généreusement à ce salon qui est l’un des plus importants de France. Il draine beaucoup de monde et attire des auteurs à dimension internationale. C’est donc un salon où il faut jeter l’ancre car, pour ces éditeurs, l’enjeu principal est d’aller à la rencontre des lecteurs.
Ceux-ci sont nombreux à se rendre à ce festival malouin :

« S’il y a du public intéressé, motivé et curieux, il faut y être car c’est là que l’on peut bien travailler » confie Marc Torralba, éditeur du Castor Astral.
 
« Participer à un salon, c’est une volonté de communication » déclare Bruno Boidron éditeur de Féret.
 
« Ces manifestations permettent de sortir de son antre et d’aller à la rencontre de lecteurs et de professionnels » pour Alexandre Hurel des éditions Pimientos.
 
Patrick Naze, éditions Corentin, y voit l’occasion de jouer un vrai rôle :
« Le métier d’éditeur est de faire des livres, entre celui qui l’écrit et celui qui le lit, son rôle est modeste, à lui le privilège de les semer partout où les terres sont propices à la culture ».
L’éditeur devient ainsi semeur et sillonne les salons littéraires pour apporter des « trésors » aux lecteurs à conquérir.


Quels livres vont-ils proposer ?

Des « trésors » comme se plaît à les appeler Patrick Naze qui expose à Saint-Malo ses Trésors d’illustrations, des contes embellis pour le bonheur des yeux des plus jeunes et des plus grands aussi : Les Mille et une nuits, Contes de Suède ou encore Les aventures d’Alice au pays des merveilles.
L’éditeur de Pimientos mettra particulièrement en avant sa collection « Écrivains-voyageurs au XIXe siècle » : Voyage en Bretagne, Voyage à Nantes, Voyage sur la côte atlantique… Une collection qui nous conduit dans de nombreuses régions de France et d’ailleurs, comme les ont découvertes des écrivains tels que Flaubert, Stendhal, Baudelaire, Maupassant, Hugo…
Les éditions Fédérop publient de la poésie, des romans français, étrangers et des ouvrages en occitan. Depuis peu Bernadette Paringaux, l’éditrice, a créé la collection de littérature de voyage « Chemins du monde » avec des ouvrages sur l’Inde, le Népal et la Chine.
Les éditions les P’tits bérets, spécialisées en littérature jeunesse, ont concocté une sélection de livres autour de voyages gourmands avec La soupe aux épices où Malo (joli hasard), un petit garçon va entreprendre un périple sur les cinq continents pour ramener des épices essentielles à la préparation de la soupe de sa maman. Il y aura aussi la collection « Génial mon école part », des romans graphiques drôles et réalistes sur les voyages scolaires.
Depuis près de 200 ans, les éditions Féret s’attachent à « défendre la Lettre et l'Esprit du Monde du Vin », leurs ouvrages se destinent aux professionnels et au grand public afin d’initier les curieux. Féret propose donc un voyage à travers les vins : Le vin et la mer, Tour du monde des vignes et des vins, Les paysages viticoles et la nouveauté : La Magie du 45e parallèle, un livre sur le « ruban magique » qui embrasse la Terre entre le 40e et le 50e parallèle de l’hémisphère nord, lieu mystérieux où naissent les plus grands vins et tout particulièrement sous la ligne d’équilibre dessinée par le 45e parallèle.
Les éditions In8, le Castor Astral et la Maison est en carton préfèrent offrir un aperçu de leur production. In8 est une maison d'édition de littérature contemporaine qui a la particularité de travailler autour de fictions brèves notamment à travers les collections « Polaroïd » et « La Porte à côté ».
Le Castor Astral possède un vaste champ éditorial : littérature française, étrangère avec la collection « Escales des lettres », classique avec les « Inattendus », poésie, musique au travers de la collection « Castor Music » et la revue « Musiq ». Un vaste programme pour les visiteurs malouins qui pourront découvrir aussi les livres à succès d’Auguste Derrière qui ne manquent pas d’humour et la Collection récente des « Petites Encyclopédies » à la fois documentées et ludiques et abordant dans les deux premiers titres l’univers du cannabis et des vampires.
Quant à la Maison est en carton ses créations sont tournées vers l'image, l’illustration jeunesse, les séries limitées, portfolios et boîtes à images.
Écla peut ainsi débarquer à Saint-Malo avec dans ses malles des invitations au voyage qui révèlent la créativité de l’édition en Aquitaine.