Entretiens > Rencontre avec…

20 04 2017

Rencontre avec un éditeur en pleine expansion

Par Marie-Pierre Quintard d’après un entretien avec Olivier Barreau, directeur général des éditions Geste


Rencontre avec un éditeur en pleine expansion

L’histoire de La Geste démarre en 1972, au moment où un groupe de jeunes gens décide de créer une association dont l’objectif était d’aller à la rencontre des aînés, dans les campagnes, pour collecter les savoirs populaires et les transmettre. À partir de ce matériau, les membres de cette association créaient des spectacles, éditaient quelques livres... Très vite, le succès a été au rendez-vous, à tel point que La Geste est devenue, en 1992, peu après l’arrivée d’Olivier Barreau, l’actuel directeur, une entreprise, et même deux entreprises : Geste éditions et Geste scénique (spécialisée dans la logistique des spectacles vivants), qui cohabitent toujours, même si les deux entreprises se sont depuis séparées, en bonne entente.

La-Geste-Beaux-LivresAu commencement, la maison d’édition publiait une dizaine de titres par an. Aujourd’hui, elle en est à trois cents titres annuels, et plus de trois mille titres au catalogue. Une ascension remarquable ! D’autant plus que la maison a su rester fidèle à sa ligne éditoriale d’origine : « Nous sommes une maison d’édition régionaliste. Notre volonté est d’aller collecter les savoirs populaires, comme les traditions paysannes, et nous n’avons pas dévié de cette voie-là. Nous recherchons avant tout un ancrage régional, ce qui veut dire que tous nos livres vont devoir parler de notre zone, qui s’étend de la Bretagne aux Pyrénées-Atlantiques, c’est-à-dire tout l’Ouest de la France, en passant par le Limousin bien sûr. » Ce lien fort au territoire s’exprime dans leurs publications sous toutes les formes : linguistique, historique, patrimonial, artistique, gastronomique... C’est ainsi que le catalogue de cet éditeur présente une grande variété, tant dans le fonds que dans la forme : beaux livres – de photographies notamment –, ouvrages d’histoire ou de politique, polars...
 
À côté de cela, deux autres labels ont été créés par la maison d’édition : Marmaille et compagnie, en 2013, qui est consacré à la littérature jeunesse et répond à une volonté de diffusion nationale, assurée par Dilisco (filiale des éditions Albin Michel) : « Notre envie était de concevoir des ouvrages porteurs de sens sur la construction de l’enfance de manière décalée, parfois humoristique. L’impertinence et l’agitation de la marmaille, comme une tribu bruyante d’illustrateurs et d’auteurs alternatifs, prévalent au sein de notre ligne éditoriale. Nous trouvons notre voie auprès des lecteurs grâce à l’humour et la pédagogie par l’histoire, le scénario. Notre objectif, dans cette collection, est aussi de valoriser et de favoriser de jeunes talents. Pour cela, on a conclu par exemple des partenariats avec des écoles d’art françaises – l’ESMI à Bordeaux, l’école Pivaut à Nantes. Nous participons aux jurys dans lesquels les étudiants présentent leur projet de fin d’études pour rencontrer de jeunes talents. Il nous est arrivé de tomber sur des pépites et de publier leur projet après un travail éditorial auprès d’eux. » 
L’autre label, c’est Métive, qui a été créé en 2014 : « On y publie des beaux livres, plutôt sur des thèmes pratiques, comme leLa-Geste-Vegetarien calendrier du jardinier, les légumes oubliés, des ouvrages de recettes végétariennes, mais aussi sur des sujets historiques. Ce sont des livres précieux, avec une belle maquette et une impression soignée. Il s’agit d’ouvrages généraux qui ont tous une dimension nationale et plus du tout régionale comme chez Geste éditions. » La création de ces deux labels a permis à Geste d’élargir le champ de La-Geste-LeVilainDefautses publications sans pour autant dénaturer la ligne éditoriale régionaliste de la maison mère. Des ouvrages tout à fait pertinents et intéressants ont ainsi pu être publiés, qui n’auraient pu voir le jour sans cette nouvelle ouverture : « On a publié chez Marmaille un livre qui s’appelle Le Vilain défaut, un album Jeunesse aux solutions de fabrications étonnantes et ludiques – des calques, un coffret – où le travail de création de l’artiste Csil a exploré toutes les manières de parler de ce qu’est un défaut pour un enfant et surtout, comment apprendre à vivre avec pour complètement l’oublier. Le Vilain défaut a été récompensé de nombreuses fois par des prix littéraires. »
 
Enfin, La Geste est aussi une société de diffusion-distribution, créée en même temps que la maison d’édition. Elle comprend aujourd’hui sept commerciaux, qui sillonnent tout l’Ouest de la France. La société travaille avec 2 300 clients libraires. La force de cette structure commerciale repose sur une exploration très en profondeur du territoire, depuis les plus grandes librairies du secteur jusqu’aux plus petits points de vente : aucun espace de vente de livres n’est laissé de côté. Ce maillage très serré du territoire a séduit de grands éditeurs tels que Actes Sud, qui a confié à Geste la diffusion de leurs titres sur cette zone. La société diffuse aujourd’hui cent cinquante éditeurs.
« Nous avons la chance d’être une structure de vingt et une personnes, à taille humaine, ce qui nous permet d’être très proches les uns des autres et de pouvoir échanger en permanence. »
 
L’extension territoriale de la région a incité l’équipe de Geste à développer son travail éditorial sur des départements jusqu’alorsLa-Geste-Romain-Naudin inexplorés – comme le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Landes – ce qui a multiplié par deux le rythme des parutions et a conduit à recruter de nouveaux commerciaux.

« Sur le plan éditorial, ces nouveaux projets sont l’aboutissement de démarches à long terme, parfois sur plusieurs années, de recherches qui ont été faites auprès des associations de défense et de valorisation du patrimoine, comme Jakintza au Pays Basque par exemple, sur les auteurs spécialistes du patrimoine local… C’est le travail de Romain Naudin, directeur éditorial, d’aller à leur rencontre et de leur proposer de nouveaux projets. Nous sommes aujourd’hui à un nouveau cap de notre histoire. De manière à anticiper, cette démarche a été entamée très en amont pour être présents le jour J : l’accueil a été très positif. C’était un réel enjeu pour nous. Il faudra encore du temps, certainement, avant que nous soyons sûrs d’être aussi bien ancrés dans ce nouveau territoire que dans le Limousin, en Vendée, en Charente-Maritime, etc. Mais c’est en bonne voie. »

Parmi les projets en cours, il y a la préparation d’une nouvelle collection d’albums photographiques commentés, en grand format, dont les premiers titres, qui devraient paraître au mois d’avril, concerneront les îles de Ré et d’Oléron, Niort et La Rochelle.

www.gesteditions.com