Actualités > En vue 2015

23 02 2015

Nouveaux libraires en Lot-et-Garonne : Et de trois !...

Par Gilles Dusouchet


Nouveaux libraires en Lot-et-Garonne : Et de trois !...

Département rural, le Lot-et-Garonne n'abritait plus l'an dernier que sept librairies généralistes, exception faite des grandes surfaces, maisons de la presse et commerces bio offrant un rayonnage d'ouvrages spécialisés dans le développement personnel ou l'ésotérisme... Un déclin enrayé grâce à trois libraires indépendants venus s'installer à Marmande, Villeneuve-sur-Lot et Nérac. Tous ont fait le pari d'une clientèle sensible à la qualité de l'accueil, du conseil et de l'animation.

LeGangEn novembre 2014, Xavier Delhert et son associée, Anne Cuilhé, ouvrent leur librairie sous les arcades de la place du Marché, à Marmande, près de la médiathèque. Leur enseigne, Le Gang de la clef à molette, fait référence au roman d'Edouard Abbey et à une littérature de l'Ouest américain, chère à Xavier et Anne. Seul accroc à cette implantation, la présence d'une autre librairie, Libellule, dans une proche rue commerçante. « Une concurrence qui n'en est pas une », d'après Xavier Delhert qui ne vend ni papeterie ni scolaire. Anne Cuilhé qui avait constitué son réseau de lecteurs au rayon librairie de l'espace culturel Leclerc, se montrait, quant à elle, persuadée « qu'il existait une clientèle et qu'il y avait quelque chose à faire en Lot-et-Garonne ».
Ces deux libraires sont des professionnels aguerris. Natif de Tonneins, forestier à l'origine, licencié en géographie, Xavier s'est formé « sur le tas ». 15 ans d'expérience qui l'ont vu passer par Glénat à Grenoble, L'Appel de la Forêt, une librairie itinérante sur le plateau du Vercors, puis L'Essentiel, à Casteljaloux. Anne, 25 ans de librairie, a travaillé chez Mimésis à Bordeaux et Georges à Talence. 
Leur projet a été monté en six mois sous le parrainage d'Oliver Gallmeister, éditeur indépendant, ancien directeur financier chez Hachette. Ils ont été accompagnés dans leur étude de marché par la BGE, l'agence marmandaise de la CCI et ont reçu un apport de Val de Garonne Expansion. Le Crédit Agricole a financé près de la moitié de l'investissement de départ, 110 000 euros au total dont 45 000 euros de fonds propres. Le chiffre d'affaires a été estimé à 180 000 euros la première année et 320 000 euros la troisième. Le compagnon d'Anne, comptable de formation, vient en renfort dans la gestion administrative. Mais une telle entreprise n'est viable que portée par un désir de partage et d'ancrage culturel sur le territoire. L'aménagement de la librairie reflète l'esprit convivial des lieux, avec un espace lumineux, doté d'un coin café. Sa disposition permet de flâner à l'envie entre les tables et les rayonnages de bois clair, mobilier réalisé par des artisans locaux. L'offre est généraliste mais comporte un choix généreux dans les voyages et les sciences humaines. Le rayon BD Jeunesse fait recette. Xavier et Anne se disent « surpris par le nombre important de commandes ». Ils travaillent avec un stock en rotation rapide, près du tiers de l'assortiment, et deux autres de fond. Pas encore affiliés au Syndicat de la librairie française, Xavier et son associée ont la ferme intention de mutualiser avec leurs confrères sur la venue des auteurs, la communication et un blog. Trois mois après l'ouverture, d'après les ventes supérieures aux prévisions, la librairie semble avoir trouvé sa clientèle.

À Villeneuve-sur-Lot, Laurence Pauliac et sa librairie joliment nommée Livresse sont arrivées en septembre 2014 dans un paysage sinistré par l'atonie commerciale de la bastide et la fermeture de sa dernière librairie en 2010. Villeneuvoise d'origine, Laurence avait fait carrière dans l'administration hospitalière avant de décider, avec son mari, « de changer de vie ». Sa passion des livres et un bilan de compétences réalisé finLivresse 2012 l'ont orientée vers une activité de libraire. Si ce choix procédait « d'une vision romantique », cette « novice » a vite assimilé les règles du métier. Après avoir sillonné la région et s'être formée, notamment à La Colline aux Livres de Bergerac, Laurence a trouvé un local vacant, derrière l'église Sainte-Catherine. Son projet, basé sur un chiffre d'affaires prévisionnel de 300 000 euros d'ici trois ans, a reçu le soutien financier du CNL, de la Région – via Écla –, et de la DRAC. La Banque Populaire Occitane a consenti un prêt de 14 000 euros et Initiative 47, un prêt à taux zéro.  Michel Ollendorff, fondateur de l'Asfodel (devenu l'INFL), a apporté son expertise dans l'étude financière. Livresse occupe un bel espace, profond et pourvu d'un patio prêt à accueillir un salon de thé. L'offre est généraliste, bien fournie en théâtre et poésie, avec une papeterie appelée à se développer et du para-scolaire. Laurence reçoit une « clientèle plutôt âgée et féminine, très demandeuse de littérature ». « Mais les Villeneuvois, ajoutent-elle, viennent peu dans le centre ville, davantage les résidents secondaires et les touristes en saison ». Elle aussi constate un volume important de commandes, « dans tous les genres ». Pour l'heure, les ventes suivent un profil en dents de scie. Mais Laurence Pauliac et son assistante, Christine Dufour Eloy, sont loin d'avoir dit leur dernier mot...

En face de la mairie de Nérac, Cécile Quinard a ouvert sa librairie le 3 février dernier, La Maison des Feuilles (en hommage au roman de Mark Z. Danielewski).  La disparition de la Librairie des Écoles et de Pesquera avait laissé un vide. Formée à l'IUP Métiers du Livre de Paris Ouest Nanterre, la nouvelle arrivante possède de solides références. Libraire jusqu'en 2008 en région parisienne, à La Folie d'Encre à MaisondesfeuillesMontreuil et au Roi-Livre à Sceaux, elle a rejoint la librairie arlésienne d'Actes Sud jusqu'en 2012. Elle envisageait de s'installer à son compte en Dordogne avant de découvrir Nérac et un pays d'Albret au patrimoine très riche, avec « le plus fort potentiel économique du département ». Après une enquête de terrain validée par Michel Ollendorff et 30 000 euros d'apport personnel, Cécile a bénéficié d'un prêt d'Initiative 47 et d'un prêt Nacre, cet organisme assurant le suivi du montage prévisionnel, ainsi que d'un crédit du Crédit Mutuel, à hauteur de 20 000 euros, et d'une ligne de garantie financière Aquitaine Active, qu'elle juge « très utile ».  La Fondation EDF a participé pour 2.000 euros. Le chiffre d'affaires devrait atteindre 205 000 euros en 2017.
La Maison des Feuilles dispose d'un local décoré de tons chaleureux, situé dans le centre historique, à deux pas du splendide cours Romas et de son marché, très fréquenté le samedi matin. L'assortiment généraliste comporte 7 à 8000 références avec un pôle sciences humaines qu'attendaient les nombreux historiens locaux que compte le néracais, et un rayon BD en rapport avec les Rencontres Chaland, festival qui se tient dans la ville en octobre. Cécile mise sur l'animation, l'accueil de clubs de lecture et un partenariat suivi avec le monde scolaire que sur les seules séances de dédicaces.
S'ils se montrent confiants, ces trois libraires indépendants avouent cependant un regret : le temps leur manque pour étancher leur soif de lecture. Même si tous ont à cœur de rédiger ces fiches et notules qui portent le sceau de leur passion.

Tout afficher

  • Contacts
    Le Gang de la Clé à molette
    6 Place du Marché – 47200 Marmande
    Tél. 05 53 64 76 85 / xavdelhert@hotmail.com
     
    Livresse
    44, rue des Girondins – 47300 Villeneuve-sur-Lot
    Tél. 05 53 36 89 41 / librairie.livresse@gmail.com
     
    La Maison des Feuilles
    16, rue Armand-Fallières – 47600 Nérac
    Tél. 09 54 48 80 63 / maisondfeuilles@gmail.com

    Le Gang de la Clé à molette organise des lectures et reçoit des auteurs dont, le 26 février prochain, Yves Chaudouët, écrivain et plasticien qui réside à Bazas, pour son ouvrage Essai la peinture à paraître aux éditions Actes Sud.