Auteur aquitain

16 07 2014

Ma route est d’un pays où vivre me déchire…

Par Olivier Desmettre


Ma route est d’un pays où vivre me déchire…


Ma route est d’un pays où vivre me déchire… de Serge Airoldi, Éditions Fario.

pris aux rets d’un passé toujours odorant
, ou bien, j’appartiens aux paysages vécus comme un paradis ouvert, auraient pu également être un titre pour ce livre, s’il n’en avait déjà un, magnifique, emprunté au poète suisse Edmond-Henri Crisinel.
Dans comme l’eau, le miroir changeant, un des précédents ouvrages de Serge Airoldi, publié par les mêmes éditions Fario, il y avait cette note, de l’éditeur, qui pourrait certainement être, ici, reprise par l’auteur : Une destination, apparente ou souterraine, peut assurer à des pages disjointes, écrites au cours de quelques années, une même focale.
Toujours en effet, dans ces textes, souvenirs et paysages se mêlent.
Est poète celui qui écrit avec et contre le vent pour rappeler le monde et les hommes à notre souvenir.
Qui revoit les gestes et entend les voix de ceux qu’il a connus et de ceux qu’il n’a pas connus.
Est poète celui dont la possibilité du regard ouvre davantage les hypothèses du monde.
Celui qui doit aller y voir.
Poète celui qui, avec et contre le vent, se souvient de l’atelier de Marcel, de Georges qui marche à reculons, de Mahmoud qui ne verra plus jamais et qui ne le sait pas, de Jean et de la salissure… Se souvient du monde nouveau décrit par Antonio Pigafetta et, pour le plaisir, des noms des principaux officiers de la flotte de Magellan… Se souvient des agnelets réunis dans un coin de l’étable, et du marteau, mon Dieu ce marteau
Poète celui qui, avec et contre le vent, va au fleuve et aux barthes, à la route et aux chevaux, aux arbres, au ciel et aux couleurs, va au pied du mont Ventoux et à Nivoliers… Celui qui marche sur les nuages d’Auch et partout cherche en vain la douce langue natale.
Serge Airoldi est poète. Il est ce poète dont la prose souvent prend aussi la forme du poème. Les éditions fario ont fait imprimer au printemps 2014 six cents exemplaires de Ma route est d’un pays où vivre me déchire… à Clermont-Ferrand par La Source d’or. Deux exemplaires au moins devraient toujours être dans votre bibliothèque. L’un pour pouvoir le relire. L’autre pour pouvoir l’offrir.

Tout afficher

  • Références
    Ma route est d’un pays où vivre me déchire…
    Serge Airoldi
    Éditions Fario
    19 x 15 cm ; 110 p. ; 14 € ; Isbn : 979-10-91902-09-0 ; juin 2014