L’actu pro

14 03 2019

Livre Paris : Agullo présente la littérature contemporaine de l’autre Europe et de Russie

Par André Paillaugue


Livre Paris : Agullo présente la littérature contemporaine de l’autre Europe et de Russie

Photos : couvertures des ouvrages / Agullo éditions

Alors que Bratislava est l’invitée d’honneur de l’édition 2019 de Livre Paris, seront présents Viliam Klimacek, avec son roman historique Bratislava 68, été brûlant, et Magdalena Parys pour Le magicien, qui a obtenu le prix de littérature européenne 2015, et 188 mètres sous Berlin, Prix de la ville de Quimper 2018, tous deux publiés chez Agullo. Viliam Klimacek participera ce dimanche 17 mars à un apéritif littéraire sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine avec Jana Juranova, invitée par les éditions Do, Pavol Rankov, auteur de C’est arrivé un premier septembre chez Gaïa éditions, et Ivan Strpka, qui publie au Castor Astral Un fragment de forêt (chevaleresque).

 
Après des études de droit à Bordeaux et douze ans dans le domaine de la cession de droits étrangers à Paris et à Londres, Nadège Agullo a cofondé les éditions Mirobole à Bordeaux avec Sophie de Lamarlière en 2011. Puis, en 2015, elle a créé à Villenave d’Ornon sa propre maison d’édition de littérature étrangère, Agullo éditions, avec une équipe de trois autres personnes, Estelle Flory à la direction éditoriale, Sébastien Wespiser à la direction commerciale, et le créateur graphiste Sean Habig à la direction artistique. Dans deux collections, Agullo fiction et Agullo noir, ont paru depuis 2015 une trentaine de titres, pour la plupart en traduction.
 
Éclectique, ouverte sur la compréhension du monde contemporain, la ligne éditoriale des deux collections concilie la création romanesque et sa part de poésie avec, le plus souvent, les aspects politiques, sociologiques et historiques des aires géographiques et des sujets spécifiques abordés, qu’il s’agisse de romans noirs ou de thrillers, ou de récits plus mémoriels et analytiques faisant la part de la subjectivité à travers l’écriture littéraire. Sont présentés non seulement des auteurs d’Europe centrale ― Allemagne, Pologne, Slovaquie, Roumanie, Moldavie, Lituanie… ― et de Russie, mais aussi un auteur italien auquel les éditeurs sont très attachés, Valerio Varesi, qui dépeint les changements de société dans la région de Parme avec des accents de films d’Antonioni, ou encore le romancier et universitaire portugais Ruiz Zink, les Américains Joe di Meno et S. G. Browne, ou le journaliste et romancier anglophone du Bangladesh Saad Z. Hossain, qui a publié un roman sur la guerre d’Irak, Bagdad, la grande élévation. Souvent, pour les auteurs d’Europe centrale notamment, c’est le vécu de l’exil et des expériences transnationales qui est évoqué. Mais aussi, ils s’appuient sur le sens de l’absurde, le tragique, l’humour. Ils explorent les codes du polar, s’appesantissent de façon récurrente sur la condition des Roms, que ce soit en Pologne ou à Berlin. Les populations d’Europe de l’Est ont beaucoup été déplacées, d’où toutes sortes de nuances dans la perception des pays d’adoption. La francophonie est présente avec Frédéric Paulin qui, lui, écrit sur le thème du terrorisme dans sa dimension géopolitique. Il a prévu une trilogie, a déjà publié chez Agullo La guerre est une ruse en septembre 2018, et fera paraître un deuxième roman noir fin mars 2019, Prémices de la chute.
 
 

"En 2019, sera publié le premier roman noir slovaque traduit en français, sur la corruption dans les années de l’après 1991."

 
Les ouvrages, édités avec un jeu de couvertures très élégantes conçues par Sean Habig, peuvent fréquemment comporter jusqu’à 400 pages et plus, comme c’est le cas pour Le magicien de Magdalena Parys. Ils sont publiés à raison de six à dix romans par an, entre 1500 et 7000 exemplaires (3000 en moyenne), diffusés et distribués par Volumen/Interforum. Beaucoup de publications sont cédées en poche et éditées à 20 000 exemplaires, chez Folio, Point Seuil, 10/18, Pocket, Livre de poche, avec l’inconvénient que les droits n’existent plus pour l’éditeur initial. C’est pourquoi Agullo envisage de créer ses propres éditions de poche. En 2019, sera publié le premier roman noir slovaque traduit en français, sur la corruption dans les années de l’après 1991. Pour l’avenir, sont prévues aussi des traductions de littérature géorgienne en 2021-22 et, peut-être, des éditions de non-fiction et d’ouvrages documentaires. Les éditions bénéficient depuis janvier 2019 du programme « Europe créative » de financement européen, pour la traduction des langues les moins utilisées, sur trois ans, avec soutien à la traduction, à l’impression et à la promotion.  C’est dans ce contexte que seront présentés à Livre Paris Viliam Klimacek, Magdalena Parys, et un roman paru en février 2019 du Russe Dmitri Lipskerov, L’outil et les papillons. Avec une intrigue dérivant vers le réalisme magique, le roman décrit le destin qui le rattrape d’un architecte en vue de la Russie d’aujourd’hui. À peine sorti de l’adolescence, il a fait de la prison pour trafic de devises à l’époque de Gorbatchev. Corruption, science-fiction, judaïsme, mysticisme, concourent à un cocktail surprenant, tant par la précision des évocations historiques que par l’imaginaire déployé et la liberté de ton.
 
 

"Après Paris, Viliam Klimacek sera présent aux Escales du Livre à Bordeaux, à la médiathèque d’Anglet et aux Rencontres à lire de Dax."

 
Populaire pour ses romans en Allemagne et en Europe, Magdalena Parys est née à Gdansk en 1971 et a émigré à Berlin-Ouest à treize ans. Le magicien est un thriller qui montre avec une grande efficacité et une dimension de fresque historique très vivante, entre humour et psychologie douloureuse, les liens entre le passé nazi de l’Allemagne et les stratégies policières criminelles de la Stasi dans l’ex-RDA, à travers quelques personnages clés dont un transfuge de l’ancienne police politique devenu un politicien libéral très en vue dans la société berlinoise d’aujourd’hui. Le romancier slovaque Viliam Klimacek a d’abord été dramaturge, écrivain publiant en revue, et créateur de théâtre en vue de contourner la censure de la Tchécoslovaquie communiste. Le premier roman traduit que viennent de publier les éditions Agullo, Bratislava 68, été brûlant, évoque la libéralisation du régime cette année-là, puis l’invasion de l’armée soviétique et la « normalisation ». Il se consacre au destin des membres de deux familles qui seront dramatiquement séparées par le départ en exil de certains d’entre eux. La frontière avec l’Autriche est restée ouverte suffisamment de temps pour qu’un grand nombre de Slovaques partent se réfugier à Vienne, sans possibilité de retour sous peine de déclassement social sévère. Un technicien d’une usine de matériel médical dans une petite ville quittera ainsi son pays pour le Canada avec sa fille, contraints d’abandonner à un triste sort leur épouse et mère restée sur place. De même, leurs amis juifs de Bratislava, dont le père décède lors d’une visite à sa fille à Vienne. Celle-ci, Teresa, qui a déjà visité un kibboutz en Israël, émigre d’abord dans ce pays, puis au Canada. D’une grande sensibilité, le roman évoque le parcours humain et affectif des personnages, et aussi la réalité de la Slovaquie socialiste d’avant la répression, comme celle des pays d’accueil. Après Paris, Viliam Klimacek sera présent aux Escales du Livre à Bordeaux du 4 au 7 avril, le 9 avril à la médiathèque d’Anglet, et les 13 et 14 avril aux Rencontres à lire de Dax.


Livre Paris, stand Nouvelle-Aquitaine (F83)
Dimanche 17 mars, 17 h 30 – 19 h

La traduction de la littérature européenne en Nouvelle-Aquitaine
Apéritif littéraire

Lectures de textes en version originale et traduction, rencontre avec les éditeurs et auteurs slovaques présents sur le stand :

 
Le magicien
Magdalena Parys

Janvier 2019
512 pages, 20 cm x 14 cm
ISBN : 979-10-95718-51-2






 
Bratislava 68, été brulant
Viliam Klimacek

Octobre 2018
384 pages 20 cm x 14 cm
ISBN : 979-10-95718-45-1
 






L'Outil et les Papillons
Dmitri Lipskerov

Février 2019
384 pages, 20 cm x 14 cm
ISBN : 979-10-95718-52-9
 





 

  >> Les croyances populaires s’invitent à Livre Paris <<