Actualités > L’actu pro

08 03 2018

Livre Paris 2018 : création littéraire, histoire et patrimoine néo-aquitains au rendez-vous

Par André Paillaugue


Livre Paris 2018 : création littéraire, histoire et patrimoine néo-aquitains au rendez-vous

Photos : DR

De la Creuse et de la Corrèze au Pays-Basque, de Haute-Vienne, Gironde, Dordogne, avec les Éditions Atlantica, Entre-deux-Mers, Maiade, Fanlac, Les Ardents, les Rencontres de Chaminadour, sont à l’honneur à Livre Paris aussi bien la création littéraire la plus contemporaine et originale que l’histoire générale, l’histoire sociale, l’histoire de l’art, aux confins du local et de l’Europe, du passé le plus lointain au plus récent.



Créées à Limoges en 2007, les éditions Les Ardents doivent leur titre à la légende médiévale d’une mystérieuse épidémie qui aurait touché la population du Limousin en 994, donnant lieu à des souvenirs récurrents tout au long des siècles. Avec un catalogue de plus de 80 titres et cinq collections, l’éditeur qui fête ses 10 ans en 2017-18 est riche d’un fond documentaire sur le Limousin. Engagé dans la valorisation des thèmes patrimoniaux et historiques en région, il publie des ouvrages de littérature, beaux livres, patrimoine, BD et jeunesse. À Livre Paris, est présenté un ouvrage en relation avec le centenaire de la Révolution d’octobre, 1917, le Limousin et la révolution russe, de Jean-Paul Gady, qui s’attache à l'épopée des soldats russes en France, en relation avec l'association La Courtine 1917. L’éditeur présente en outre un premier roman policier de Véronique Bréger, Le Rat rouge, ainsi que les ouvrages historiques de Pierre-Jean Baranger, auteur de Châlucet ou le pouvoir des rêves et de Bonneval ou la grandeur des âmes.


>> Livre Paris 2018 : l’innovation et la diversité de l’édition en Nouvelle-Aquitaine <<


À Biarritz, Atlantica édite des livres depuis 1983. « Les éditions s’intéressent aux punks, aux toros, à la communauté juive, au jazz, au graffiti, à l’architecture, aux baleines, au nihilisme balnéaire d’un philosophe-surfeur… » Elles vendent chaque année près de 20 000 livres en-dehors de leur région. À Livre Paris, trois nouvelles publications auront la vedette : Treize chocolats, de Gaëlle Perret et de l’illustrateur Aziz Thiam, est un roman d’apprentissage et de voyage, de Bayonne au Japon en passant par Bordeaux, Londres ou Barcelone, avec une galerie de personnages liés d’une manière ou d’une autre au cacao. Le Style Gomez, d’Isabelle Saphore, présente l’œuvre de deux frères, architecte et décorateur, Benjamin et Louis Gomez, qui ont rayonné à partir de la Côté d’Argent durant l’entre-deux-guerres. Enfin, L’aventure Sigma, Histoire d'un festival d'avant-garde, par la journaliste de Sud Ouest Emmanuelle Debur, retrace l’histoire du Festival de théâtre Sigma, qui a conféré son image de marque mythique à la ville de Bordeaux de 1965 à 1996.

Les Éditions de l’Entre-deux-Mers, axées sur le pays girondin, entre Garonne et Dordogne, présentent d’une part un livre sur la célèbre résidence de François Mauriac, Malagar, objet de roman, roman des objets, par Isabelle de Montvert-Chaussy, en présence de l’auteure. D’autre part, sera présenté un essai historique de Florent Miane, L'œuvre d'Alphonse Terpereau, 1839-1897, un pionnier de la photographie d'architecture dans le Midi de la France. Connues aussi pour la publication par Bernard Larrieu des dessins et gravures de l'artiste archéologue Léo Drouyn, 1816-1896, et de ses amis et contemporains, comme Tamizey de Laroque, Lapouyade, Maignan, Durand..., les Éditions de l’Entre-Deux-Mers présenteront les volumes 19, 20 et 21.

Fondées par Pierre Fanlac en 1943, les éditions Fanlac sont restées une entreprise indépendante et familiale. Ancrées en Périgord, elles ont construit un catalogue de plus de 600 livres lié à la région mais ouvert, de l'histoire à la préhistoire, de la poésie aux essais et à la photographie. La publication d'ouvrages de référence et la pluralité du fonds permettent à la maison d'avoir une présence régionale et nationale. Seront présentés l’ouvrage collectif Histoire de Bergerac, sous la direction de Michel Combet, paru en novembre 2017, puis La lauze en Périgord, de Jean-paul Simon, sur la variété des toitures de lauze, ainsi que 31 contes du bouddhisme, de Thalie de Molène, et encore trois livres en édition bilingue du poète américain William Merwin, prix Pulitzer, qui permettent de porter un nouveau regard sur le Périgord.

 

"Une petite maison différente pour de beaux livres de fond, comme les lecteurs de tous âges aimeraient en trouver."


Maiade Éditions, située sur la commune de Lamazière-Basse, en Corrèze, se veut en Nouvelle-Aquitaine « une petite maison différente pour de beaux livres de fond, comme les lecteurs de tous âges aimeraient en trouver : anthropologie, arts, histoire, techniques, littérature… Mettant en scène textes et images, croisant les disciplines, ils révèlent toutes les richesses du Limousin et d’ailleurs… » Parmi les auteurs présents à Paris, se trouveront Françoise Dudognon, pour Le limon de l'âme, récit d’une enfance aux confins du Périgord et du Limousin, et Quelque chose dans la lande, à propos de la « jungle » de Calais. Antoine Quaresma et Francette Vigneron présenteront L'Œil de tigre, une BD sur une affaire de lettres anonymes qui inspira Clouzot et son Corbeau. Enfin, l’éditrice, Marie-France Houdart, présentera Sorcellerie et culte des fontaines en Limousin, en accompagnement de la réédition des textes et peintures de Gaston Vuillier, ainsi qu’une réédition de L'aventure amoureuse de François Barbazanges, de la célèbre romancière Marcelle Tinayre, et encore une évocation de la batellerie sur la Dordogne, Les eaux marchandes de Frédéric Pesteil.

Association née à Guéret, dans la Creuse, à l’initiative de Pierre Michon et Hugues Bachelot, entourés d’écrivains et universitaires tels Jean Echenoz, Agnès Castiglione, Olivier Rolin, Sylvie Germain, les Rencontres de Chaminadour se consacrent à des rendez-vous annuels avec de grands écrivains internationaux emblématiques de la création contemporaine. Du 14 au 17 septembre 2017, elles ont eu lieu autour du prix Nobel Svetlana Alexeieva. « Lorsque l’écrivain est choisi et a accepté le principe d’être l’invité d’honneur, alors commence la quête des auteurs, traducteurs, universitaires, éditeurs, critiques, libraires et bibliothécaires ayant une affinité profonde avec lui… » Les échanges et actes des rencontres donnent lieu à l’édition des Carnets de Chaminadour. Du 20 au 23 septembre 2018, auront lieu des rencontres intitulées Mathieu Riboulet sur les grands chemins de Jean Genet. Les Carnets édités seront présentés à Livre Paris.