Éditeur aquitain

08 10 2014

Les nouvelles parutions des éditions Moires

Par André Paillaugue


Les nouvelles parutions des éditions Moires


Le livre de Jean Palomba, Rage mue, publié dans la collection de poésie Clotho, est sous-titré, non sans quelque provocation, bréviaire du poète mort. Comme dans le vécu quotidien et les amours qu’il relate, ou du moins évoque, le narrateur est accompagné tout au long de l’écrit in progress qu’il revendique comme sien par « cette pensée en écho qui résonne dans ma tête » et (le) pousse à écrire à son écoute. Pensée et résonance si prégnantes qu’elles en sont devenues un quasi personnage, Muihr, lequel du reste sait si bien brouiller les pistes que, parfois, interviendra un actant en troisième personne, Je, dont seront signalées ici et là au détour du texte les tentatives peu probantes pour se substituer à son autre, le narrateur. Le malheureux en question n’en demeure pas moins, le plus souvent, aux prises avec Muihr quoi qu’il en ait, celui-ci ne cessant, d’un inlocalisable et silencieux trou du souffleur, de conférer au récit, jusque dans ce qu’il relate de plus prosaïque, tradition picaresque oblige, une absurde et obsédante coloration métaphysique. Il en résulte un texte au spectre poétique extrêmement large, des accents les plus familiers et iconoclastes de la langue contemporaine aux métaphores les plus subtiles et raffinées, en vertu de tours de passe-passe de clown tantôt gai, tantôt triste puisant, aussi bien, aux ressources de l’amour courtois. Et il en résulte d’autant mieux, le goût du jeu de mots et de la transgression « lexico-sémantique » y prêtant main forte, de véritables performances de cascadeur s’adonnant aux pires coquetteries rhétoriques de l’autodérision impitoyable, mais avec une persévérance telle que finissent par être offertes au lecteur des pages d’une surprenante richesse poétique et d’une rare clairvoyance quant aux sources possibles du plaisir du texte. Cependant, il s’agit aussi, en réalité, d’une consistance due à un travail continu de l’intertexte littéraire, que signalent discrètement les titres de chapitres − des Stations, au nombre de 7 − et des intertitres numérotés, les uns faits de titres fixes, les autres non, au nombre total de 107. Pour se convaincre de l’intertextualité à l’œuvre et l’apprécier en connaissance de cause, il peut s’avérer utile de lire d’abord la toute dernière section de l’ouvrage, Louanges et bénédiction. Celle-ci présente dans l’ordre alphabétique une liste de noms comprenant, sans doute parmi ceux d’amis et de proches, ceux de nombreux musiciens plus ou moins illustres − tels Les cerveaux malades − et d’écrivains, ainsi que des mentions telles que « P. E. Littré », « Paul « Petit » Robert », ou encore « Modern English »…

Dans la même collection, Florence Vanoli a publié, avec la mention « Théâtre », un dialogue poétique, Ce nuage à côté de toi, constat d’échec et dépôt de bilan douloureux d’un couple dont chacun des partenaires se renvoie l’accusation clinique d’un sorte de refus mortifère des règles de pérennité de la relation amoureuse et du désir.

Roselyne Sibille, quant à elle, publie Ombre monde, long poème dont le 4e de couverture fournit la clé : « En février 2011, mon père a eu un accident vasculaire cérébral qui l’a laissé paralysé et aphasique pendant quatorze mois »… Au jour le jour, la poétesse aux aguets consigne ses constats, ses pensées, ses interrogations et ses attentes face à cette vie en sursis de l’être cher. Les métaphores inspirées par l’impossible retour au langage, à la communication, à la conscience habituelle de la vie, sont d’une justesse pathétique, et non moins légères et élégantes. Elles le sont à un point tel qu’elles suggèrent la possibilité d’un référent plus vaste et grave encore que celui de la situation explicitement signalée comme source du poème.

Tout afficher

  • Références
    Rage Mue, bréviaire du poète mort, Jean Palomba
    Éditions Moires, Collection Clotho, Poésie
    13 x 18 cm, 184 p. ; 16 € ; Isbn : 979-10-91998-08-6 ; déc. 2013

    Ce nuage à côté de toi, Théâtre, Florence Vanoli
    Éditions Moires, Collection Clotho, Poésie
    13 x 18 cm ; 70 p. ; 12 € ;  Isbn : 979-10-91998-10-9 ; juil. 2014

    Ombre monde, Roselyne Sibille
    Éditions Moires, Collection Clotho, Poésie
    13 x 18 cm, 110 p. ; 14 € ; Isbn : 979-10-91998-11-6 ; juil. 2014
    Livres publiés avec le soutien du CNL.

    > www.leseditionsmoires.fr