L’actu pro

24 10 2019

Les Éditions du Détour, de Paris à la Nouvelle-Aquitaine

Par Aline Chambras


Les Éditions du Détour, de Paris à la Nouvelle-Aquitaine

Photo : Chloé Vollmer-Lo / Éditions du Détour

Installées à Bordeaux depuis septembre 2019, les Éditions du Détour défendent une littérature "savante et volontaire". Rencontre avec Juliette Mathieu, leur cofondatrice.

Tout commence en 2016. Quand Juliette Mathieu et Bertrand Bernard, amis depuis leurs années d'études, confrontent leur insatisfaction professionnelle. Depuis l'obtention de leur DESS Métiers du livre et de l'édition à l'Université Paris 13 de Villetaneuse en 2000, tous les deux ont pourtant tracé leur voie et intégré des grands groupes où ils ont des postes à responsabilité. À savoir, directrice des cessions de droits chez Delcourt pour Juliette Mathieu et chargé des publications universitaires chez Hachette éducation pour Bertrand Bernard. Mais l'un comme l'autre veulent changer. "Nous avions de bonnes carrières mais nous étions épuisés. Nous nous sommes dits que c'était maintenant ou jamais : nous devions créer notre propre maison, pour publier des livres qui nous tiendraient vraiment à cœur, pour redonner du sens, un vrai sens, à notre métier", explique Juliette Mathieu.
 
Sans attendre, les deux amis sautent alors le pas et, en 2016, les Éditions du Détour voient officiellement le jour à Paris. Avec cette ligne éditoriale carrée et percutante : "De la non-fiction qui fasse acte en proposant des livres intelligents, renseignés, complexes, bien écrits (et édités avec soin), engagés et à l’écoute." Pour Juliette Mathieu, le rôle du livre et de la librairie est en effet vraiment "indispensable" aujourd'hui dans notre société en perte de sens. Sans eux, pas de temps ni de nourriture pour la réflexion. Elle résume en un mot : "Il s'agit de faire politique, de nous réarmer. Les livres sont cette arme."
 
 

"Outre les deux cofondateurs, Juliette Mathieu et Bertrand Bernard, les Éditions du Détour fonctionnent avec des freelances réguliers, dont les Néo-Aquitains Valérie Tougard, correctrice et Magalie Delobelle, agent pour les droits étrangers."

 
En mars 2017, les premiers ouvrages estampillés Éditions du Détour débarquent en librairie : Construire l’Université au XXIe siècle, Récits d’une présidence, Paris 8 – 2012-2016, de l'historienne Danielle Tartakowsky. Et Voyage en misarchie, Essai pour tout reconstruire, du juriste Emmanuel Dockès. Le premier est un livre témoignage qui propose une réflexion très documentée sur le présent et l’avenir de notre système d’enseignement supérieur de l’intérieur, puisque l'auteure est présidente de l’Université Paris 8-Nanterre lorsqu’elle mène cette réflexion. Le second est un essai écrit sous forme de roman dans lequel l'auteur expose ses propositions pour repenser notre société dans tous ses aspects : la monnaie, la démocratie participative, le partage du travail, la propriété, la place de la gratuité, de l’autogestion, de la liberté d’entreprendre, des services publics, de l’autodétermination… Avec ces deux premières parutions, le ton est donné : la place donnée à l'histoire, aux savoirs et à la politique sera prépondérante.
 
Depuis, les éditions du Détour affichent le très honorable score de 21 titres au catalogue. Avec une moyenne de 8 publications par an. Et des ventes par ouvrages qui tournent autour de 1000 à 2000 exemplaires. "Voyage en misarchie est notre best-seller avec 7000 exemplaires vendus jusqu'à présent", indique Juliette Mathieu. Outre les deux cofondateurs, Juliette Mathieu et Bertrand Bernard, les Éditions du Détour fonctionnent avec des freelances réguliers, dont le créateur de leur charte graphique, Richard Cousin ; l’attaché de presse Antoine Bertrand ; et les Néo-Aquitains Valérie Tougard, correctrice et Magalie Delobelle, agent pour les droits étrangers.
 
 

"Juliette Mathieu a découvert les aides spécifiques dont peuvent bénéficier les éditeurs néo-aquitains dans le cadre du Contrat de filière Livre en Nouvelle-Aquitaine."

 
C'est en 2019 que les deux créateurs des Éditions du Détour décident de délocaliser leur petite entreprise à Bordeaux. "En fait, je vivais dans la capitale girondine depuis 2 ans", explique Juliette Mathieu, "et comme c'est moi qui m'occupe de toute la partie administrative de la maison d'édition, nous nous sommes dit que ce serait plus simple si le siège social déménageait aussi. Et puis nous avons aussi très envie de nous fédérer avec les autres éditeurs de sciences humaines de la région. Nous sommes peu nombreux dans ce domaine en province, et se connaître, travailler ensemble peut réellement être une force." Depuis septembre dernier, les Éditions du Détour sont donc officiellement domiciliées à Bordeaux. En contact avec ALCA, Juliette Mathieu a découvert les aides spécifiques dont peuvent bénéficier les éditeurs néo-aquitains dans le cadre du Contrat de filière Livre en Nouvelle-Aquitaine. Comme l'aide au programme éditorial annuel, un dispositif qui n'existe pas au niveau national. "Ce soutien s'adresse spécifiquement à des maisons comme nous", note Juliette Mathieu, "puisqu'il cible l'aide aux ouvrages de création qui vont se lire dans le long terme".
 
Pour cette rentrée 2019, les Éditions du Détour se distinguent avec deux publications saluées par les critiques. D'un côté, Il était une fois les révolutions, de l'historienne Mathilde Larrère. Dans la continuation de ses threads historiques sur Twitter,  Il était une fois les révolutions se lit à la manière d'un almanach : l'auteure fait vivre, à leurs dates anniversaires, le récit des luttes qui ont contribué à émanciper les peuples et les fait résonner avec les combats d’aujourd’hui. De l'autre, Convois, la déportation des Juifs de France, de l'historien Jean-Luc Pinol (avec une préface de Serge Klarsfeld). Un livre qui cartographie les données recensées par Serge Klarsfeld  dans son œuvre monumentale, Mémorial de la déportation des Juifs de France, parue en 1978 et sans cesse réactualisées depuis. "C'est un ouvrage qui se base sur ces big data recueillies par Serge Klarsefeld depuis 40 ans, les traduit de manière cartographique – lieux d'arrestations, origines géographiques des personnes raflées, etc. et propose grâce à cela une analyse nouvelle de l’histoire de la déportation des Juifs de France", détaille Juliette Mathieu.
 
Pour 2020, les Éditions du Détour préparent une histoire de l'équipe de France de football depuis la Seconde guerre mondiale, écrite par l'historien du sport François Da Rocha. Et d'autres surprises pour l'instant confidentielles.
 

Plus d'informations sur les Éditions du Détour : editionsdudetour.com