L’actu pro

14 09 2018

Les bibliothécaires néo-aquitains partagent leurs expériences inventives

Par Nicolas Rinaldi


Les bibliothécaires néo-aquitains partagent leurs expériences inventives

Photo : Présentation des dispositifs des bibliothèques municipales de Bordeaux - Nicolas Rinaldi / ALCA

Pour sa quatrième édition, la Journée régionale de l’inventivité en bibliothèques a réuni plus de 180 participants ce jeudi 13 septembre à Limoges, où les bibliothécaires de toute la région Nouvelle-Aquitaine ont partagé leurs expériences.

 
« Plutôt que de parler d’innovation, vous préférez un terme moins galvaudé, celui de l’inventivité. » Le directeur de la Bibliothèque francophone multimédia (BFM) de Limoges, Julien Barlier, ne s’est pas trompé lors de l’inauguration de la quatrième Journée de l’inventivité en bibliothèques ce jeudi 13 septembre dans la capitale limousine : il sera bien question d’inventivité toute au long de cette journée. Mais aussi de passion, de dévouement, de générosité…
 
Les près de 200 participants, bibliothécaires néo-aquitains pour la plupart, mais aussi universitaires, étudiants ou agents du ministère de la Culture, ont assisté lors de la matinée à la présentation de six projets « inventifs ». À l’instar de « Lire autrement », porté par le Service départemental de la lecture de Charente, qui, en partenariat avec l’association Valentin Haüy, vise à rendre la lecture accessible aux personnes souffrant notamment de déficiences visuelles ou de dyslexie. Des fonds documentaires adaptés à ces publics et des installations sonores sont ainsi mis en place.

 
 
 
Plus proche de l’image, la médiathèque intercommunale André-Labarrère de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, participe au dispositif « Le cinéma, c’est pour tout le monde ! ». Les agents proposent chaque année six séances ouvertes à tous, incitant les publics concernés par des troubles du comportement à y assister, de préférence en famille. Et de faire changer, aussi, le regard des personnes non-handicapées, nombreuses à se rendre à ces projections.
 
 

"Au-delà de l’inventivité, la très grande générosité des bibliothécaires porteurs de ces expériences…"

 
 
Des ateliers informatiques proposés par la médiathèque de La Réole (Gironde) afin d’aider à la déclaration fiscale en ligne, du projet « Bidouille » de la médiathèque François Mitterrand de Poitiers (Vienne) rendant accessibles les outils numériques aux jeunes en situation d’handicap, des tournées musicales en médiathèques que conçoit avec ses publics la bibliothèque Quintaou d’Anglet (Pyrénées-Atlantiques), à l’implication des usagers dans le fonctionnement des bibliothèques municipales de Bordeaux impulsée depuis les sites de Caudéran et Bacalan, les projets présentés se distinguent par leur diversité.

 
 

Quand certains ont visité l’après-midi la BFM, ses espaces publics et professionnels, d’autres ont participé aux « marmites », ateliers d’échanges sur des thèmes précis : l’accueil des scolaires, l’aménagement, l’amplitude horaire, le co-working, la signalétique, le logiciel Omeka, le classement des collections, l’e-administration et l’illettrisme, la valorisation (numérique) du patrimoine. Avant de laisser conclure Alain Van der Malière, le Grand invité de cette quatrième Journée régionale de l’inventivité en bibliothèques. Le président des Francophonies en Limousin est revenu sur les échanges auxquels il a assisté toute la journée, relevant, « au-delà de l’inventivité, la très grande générosité des bibliothécaires porteurs de ces expériences dont ils ne peuvent jamais s’assurer qu’ils réussissent mais qui visent à aider le citoyen. »