Éditeur néo-aquitain

19 12 2018

"Le Prince et la Couturière", un défilé pour la tolérance

Par Margaux Maillard


Photo : Akiléos

Publié en mai 2018 par les éditions Akiléos, Le Prince et la Couturière connaît depuis un franc succès : réimprimé pour la fin d'année, le titre est déjà épuisé. Pas d'inquiétude cependant, son éditeur Emmanuel Bouteille nous confirme qu'il sera à nouveau disponible juste avant le Festival international de Bande Dessinée d'Angoulême, où le titre a été sélectionné pour le Prix jeunesse.

 
C’est la Belle Époque à Paris où un bal est organisé. Toutes les jeunes femmes du royaume se précipitent sur leurs plus beaux costumes d’apparat pour rencontrer Sébastien, le prince héritier de Belgique. Un début de conte de fées. Mais l’histoire qui se tisse à partir de cet événement est beaucoup plus sensible. Une riche cliente souhaite embaucher la jeune couturière Francès, dont elle a apprécié la prestation vestimentaire au bal. Francès ne sait pas encore que cette nouvelle cliente n’est autre que le prince lui-même. Prince le jour et princesse la nuit. Commence alors une série de sorties spectaculaires pour Lady Crystallia, l’alter ego féminine du Prince, accompagnée de Francès, complice et meilleure amie. Icône de la mode, son secret se retrouve bientôt difficile à cacher. Comment concilier ses devoirs de Prince, trouver une épouse pour satisfaire ses parents et offrir à Francès le succès qu’elle mérite sans devoir tout avouer ? Le Prince et la Couturière n’échappant pas aux standards du conte, la situation se complique et les tensions s’exacerbent, les jeunes protagonistes sont tiraillés entre leur rêve et leur réalité…
 
Le trait de Jen Wang colore habilement ce conte actuel et moderne en y glissant une bonne note d’espoir et de positivisme, comme une simple aiguille et un fil qui s’unissent pour créer un bel habit. Pour ce deuxième ouvrage publié aux éditions Akiléos, la bédéiste américaine Jen Wang continue sa lancée dans l’exploitation de faits actuels en roman graphique. Son premier album  IRL1  évoquait le cercle vicieux du monde obsédant des jeux vidéo, où comment réapprendre à reconnaître la vie réelle derrière son écran, derrière le jeu. Un sujet traité notamment dans la troisième saison de la série adolescente Riverdale, actuellement en diffusion.

 

"Comment être soi lorsque l’on sait que ce n’est pas ce que l’on attend de nous ? Comment embrasser pleinement son identité ?"

 
En utilisant des mineurs comme personnages principaux (le prince a seize ans), l’auteure met en avant ce moment où la construction de soi est omniprésente, où l’on se cherche sans savoir comment équilibrer nos attentes et celles des autres. Mais c’est aussi ce moment où tout peut encore arriver, c’est ce qui fait la force de cet album. Cet enthousiasme un brin naïf tissé entre chaque planche et l’assurance d’une bonne et belle fin. C’est la puissance de la narration qui reste simple tout en traitant d’un sujet contemporain. Comment être soi lorsque l’on sait que ce n’est pas ce que l’on attend de nous ? Comment embrasser pleinement son identité ? Le courage de faire ses choix réside parfois seulement dans le regard bienveillant de quelqu’un d’autre. Comme une couturière qui laisse exprimer son talent pour qu’un prince puisse se révéler.
 
Avec ce roman graphique, les éditions Akiléos - qui se revendiquent « dénicheurs de talents » - offrent un album coloré, un bel objet qui pourrait se déhancher dans le défilé final de Francès. Chaleureux, plein de personnalité, il trouve sa place dans le catalogue riche de la maison d’édition où se côtoient divers genres, de la science-fiction au thriller, en passant par la fraîcheur de l’humour. C’est aussi une proposition qui s’inscrit dans le changement social actuel, répondant aux attentes de la culture pop’ incarnée par les jeunes générations.
 
Ces questions sont de plus en plus abordées dans les œuvres culturelles, notamment dans les productions audiovisuelles qui intègrent des personnages transgenres dans leurs castings ou dans leurs scenarii. Dernièrement, c’est le film Girl2 qui a fait sensation au Festival de Cannes. Le portrait d’une transsexuelle qui veut réaliser son rêve de devenir ballerine, un accomplissement de soi ultime pour affirmer son identité. Le traitement y est beaucoup plus intense et noir, la douleur physique est suffocante et on prend de plein fouet ce combat identitaire. Le Prince et la Couturière, lui, aborde avec légèreté cette quête de soi mais permet d’ouvrir les yeux, aux adolescents comme aux plus grands, sur la difficulté de se battre lorsqu’on ne sent pas en adéquation avec les codes préétablis.
 
Héroïne moderne, le Prince Sébastien nous offre une réflexion sur notre identité et nos pressions sociales. Un hymne à la tolérance, à la faculté qu’ont les autres à nous surprendre et à nous aider à nous surpasser. Au regard des autres qui, au lieu d’enfermer, peut permettre de se révéler. « C’était la première fois que je me sentais à la hauteur », la dernière note d’espoir à retenir avant de refermer ce conte.
 
 
1 IRL – Dans la vraie vie, scénario de Cory Doctorow, dessins de Jen Wang, Akiléos Eds, 28 mai 2018, 178 pages.
2 Girl, réalisé par Lukas Dhont, Belgique, distribué par Diaphana Distribution, sorti en salles le 10 octobre 2018, 1h45min.

 
 
Le Prince et la Couturière
Jen Wang
Akiléos
Mai 2018
Couverture cartonnée- 180×260
296 pages
ISBN : 9782355743061
22€