Films

27 08 2014

La Dune, premier long-métrage du réalisateur Yossi Aviram

Par Lise Gallitre


La Dune, premier long-métrage du réalisateur Yossi Aviram

© Les Films du Poisson

Sur les écrans depuis le 13 août, La Dune du réalisateur israélien a été tourné entre Tel-Aviv, le désert israélien et la France où la majorité du tournage du film s'est faite entre Paris et le Lot-et-Garonne. Coproduction franco-israélienne, La Dune mélange les genres et oscille entre enquête policière et quête des origines. Côté casting, Yossi Aviram a fait appel a Niels Arestrup, Lior Ashkenazi, Guy Marchand, Emma de Caunes ou encore Mathieu Amalric.

Un homme retrouvé inconscient sur une plage déserte de la Côte Atlantique. Il s'appelle Hanoch et a quitté Israël pour une raison mystérieuse. Un autre homme, Ruben Vardi, inspecteur sur le point de prendre sa retraite qui refuse de se charger de cette affaire jusqu'à ce que des faits étranges le poussent à changer d'avis. Le premier est incarné par Lior Ashkenazi, le second par Niels Arestrup. Entre enquête policière, réflexion sur l'identité et questionnement sur les origines et la transmission, La Dune est un film de mystères. Pour Yossi Aviram, dont c'est le premier long-métrage : « les silences et les suggestions occupent une place centrale dans le film, ce choix de mise en scène donne à voir un film plutôt lent, l'enquête policière et le suspense qu'elle suscite permettant d'éclairer petit à petit les histoires et les solitudes des personnages ». Scénario entamé il y a maintenant sept ans, l'histoire de La Dune a été inspirée à Yossi Aviram par un fait divers survenu en Angleterre : Un inconnu avait été retrouvé sur une plage et, refusant de décliner son identité à qui que ce soit, s'était muré dans le silence. Recueilli dans un hôpital, il avait surpris tout le monde en se mettant à jouer du piano, se faisant alors appeler le pianiste.
« Après avoir entendu cette histoire, j'ai eu envie d'imaginer celle d'un home retrouvé sur une plage, un homme dont on ne saurait rien », explique alors le réalisateur.
Suspense entre désert israélien et plages aquitaines la variété de tonalités de La Dune va de pair avec une variété de paysages, de cadres. Le tournage s'est en effet fait entre deux pays, Israël et la France, la majorité des scènes se passant tout de même entre Paris et l'Aquitaine (seuls cinq jours de tournage en Israël, à Tel Aviv et dans le désert israélien). Après le tournage parisien, l'équipe du film est alors venue travailler et tourner de nombreuses scènes en Aquitaine, à la Dune du Pilat, au Courant d'Huchet et en Lot-et-Garonne. Semble-t-il ravi de cette étape aquitaine, Yossi Aviram s'est dit « totalement séduit par la région, ses paysages ». À propos des nombreuses scènes tournées en Lot-et-Garonne, notamment autour de Marmande, ce dernier parle d"une « expérience magnifique et d'un territoire inspirant ».

Tout afficher

  • Références
    La Dune de Yossi Aviram (scénario et réalisation), produit par les Films du Poisson, avec Lior Ashkenazi, Niels Arestrup, Guy Marchand, Emma de Caunes et Mathieu Amalric.
    Partenaires : En coproduction avec Lama Films (Israël), avec le soutien du CNC, du Fonds Rabinovitch, en association avec Cinémage et la Banque Postale Image.
    Film soutenu par les régions Île-de-France et Aquitaine, le département du Lot-et-Garonne et accompagné par l'Agence Écla Aquitaine.
    Distributeur France : Le Pacte
    Vente monde : Le Pacte
    Sur les écrans en France depuis le 13 août et le sera cet automne en Israël.
     
    www.filmsdupoisson.com