L’actu pro

20 12 2018

Deux courts métrages néo-aquitains aux portes des César

Par Nicolas Rinaldi


Deux courts métrages néo-aquitains aux portes des César

Photos : "Un peu après minuit" d’Anne-Marie Puga et Jean-Raymond Garcia / "La mort, père & fils" de Denis Walgenwitz et Winshluss

Parmi les six courts métrages de fiction et d’animation soutenus par la Région Nouvelle-Aquitaine et sélectionnés pour les César 2019, deux d’entre eux se distinguent par leur fort ancrage néo-aquitain. Un peu après minuit, d’Anne-Marie Puga et Jean-Raymond Garcia, et La mort, père & fils, de Denis Walgenwitz et Winshluss, espèrent désormais figurer parmi les nommés qui seront dévoilés fin janvier.

 
« Faire partie des sélectionnés est déjà une très heureuse surprise. » À quelques semaines de l’annonce des films nommés pour les César 2019, Jean-Raymond Garcia retient surtout le parcours inattendu d'Un peu après minuit, court métrage de fiction qu’il a produit et coréalisé avec Anne-Marie Puga. Les membres de l’Académie des arts et techniques du cinéma feront leur choix en janvier parmi 36 courts métrages sélectionnés par des comités et inclus dans un coffret envoyé à tous les votants.

Sur ces 36 films, dont 24 de fiction et 12 d’animation, six ont reçu le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, dont quatre en fiction : Pourquoi j’ai écrit la bible d’Alexandre Steiger, Un peu après minuit d’Anne-Marie Puga et Jean-Raymond Garcia, Les vies de Lenny Wilson d’Aurélien Vernhes-Lermusiaux (Nouvelle-Aquitaine Film Workout 2017) et Acide de Just Philippot, projet développé dans le cadre des résidences de création Canal + / SoFilm 2016, soutenues par la Région. Côté animation : La mort, père & fils de Denis Walgenwtiz et Winshluss et Vilaine fille d'Ayce Kartal. Les petites mains de Rémi Allier, également sélectionné, a, lui, reçu le soutien des Conseils départementaux de Lot-et-Garonne et des Landes.

 

"L’une des particularités d’Un peu après minuit est d’avoir été coécrit et coréalisé par des acteurs professionnels du territoire."

 
Si ces films (à l’exception des Petites mains) ont bénéficié du fonds de soutien et d’autres dispositifs régionaux, deux d’entre eux se démarquent par un fort ancrage en Nouvelle-Aquitaine. « L’une des particularités d’Un peu après minuit est d’avoir été coécrit et coréalisé par des acteurs professionnels du territoire. La société de production, Uproduction, est elle-même installée à Bordeaux et la musique originale est signée par Mathieu Mégemont, compositeur local », n’oublie pas Jean-Raymond Garcia. Une partie du tournage s’est déroulée à Limoges et la post-production a été assurée par Maelstrom Studios, à Bordeaux également.
 
Parmi les courts métrages d’animation en sélection officielle pour les César, La mort, père & fils partage cette dimension territoriale. L’un de ses coauteurs, Winshluss, est un auteur de bande dessinée bordelais, dont les planches ont d’ailleurs inspiré ce film. L’un des coproducteurs, Schmuby Productions, est lui aussi installé dans la capitale régionale. Là encore, « une partie importante de la fabrication » a eu lieu à Bordeaux, explique Nicolas Schmerkin, qui dirige Autour de minuit, coproducteur et distributeur, « notamment sur le composing et le travail du son ».
 
La mort, père & fils a bénéficié d’un « excellent parcours avec environ 150 sélections et une quinzaine de prix, dont un coup de cœur lors du dernier festival de Clermont ». Un succès en festival, à la fois en compétition sur des prix jeunesse mais aussi grand public, qui pourrait « peut-être laisser présager une belle nouvelle en janvier ».
 

 
>> Un peu après minuit, le cinéma de genre en avant <<

 
 
Plus prudent, Jean-Raymond Garcia savoure aujourd’hui un parcours « au-delà des espérances » de son film Un peu après minuit, marqué d’abord par une sélection officielle au Fantasia International Film Festival de Montréal puis, notamment, par le Prix du meilleur court métrage d'horreur au New York City Independent Film Festival. « La vie du film en festival nous a appris que la poésie du genre est peut-être davantage comprise dans le cinéma nord-américain qu’en France », soutient Jean-Raymond Garcia. Parce que son film « et Acide de Just Philippot » représentent dans la sélection officielle le cinéma de genre, une nomination aux César serait donc aussi une victoire pour ce cinéma.

 

Tout afficher

  • Un peu après minuit


    Un peu après minuit

    Suzanne est une jeune institutrice aveugle. Au sein de la petite communauté des non-voyants, elle suit avec assiduité un cours d'histoire de l'art consacré à l'érotologie de Satan et aux sorcières. Métamorphosée, Suzanne tente de voler les yeux d'un homme pour recouvrer la vue. L'échec de sa première tentative la conduit vers une proie plus abordable et ingénue, celle de son lecteur particulier et amoureux transi, Pierre.

    • Réalisateur(s) : Jean-Raymond Garcia ; Anne-Marie Puga ; 1er assistant réalisateurs : Sébastien Achard ;
    • Auteur(s) : Anne-Marie Puga ; Jean-Raymond Garcia ; en collaboration avec Sandrine Poget ;
    • Producteur(s) : Uproduction ; Maëlstorm Studios ; TS Productions ;
    • Distributeur(s) : UProduction.
  • La mort, père & fils


    La mort, père & fils

    Le fils de la Mort ne veut pas reprendre l’affaire familiale. Il a le rêve secret de devenir Ange gardien, ce qui va l’amener à déclencher une série de catastrophes. Son père devra alors le sortir de ce mauvais pas.

    • Réalisateur(s) : Denis Walgenwitz ; Winshluss ;
    • Auteur(s) : Winshluss ;
    • Producteur(s) : Schmuby Productions ; Je suis bien content Production ;
    • Distributeur(s) : Autour de minuit.