Éditeur aquitain

01 09 2015

Bordeaux la mémoire des pierres

Par Nathalie André


Bordeaux la mémoire des pierres

Bordeaux la mémoire des pierres de Jean-Michel Devésa, éditions Mollat.
Construit sur une architecture du double, c’est le roman de l’entremêlement et de l’écho sans fin : les personnages se superposent et se télescopent dans une temporalité fuyante qui ne se laisse pas fléchir. L’auteur – l’invention la plus troublante du récit car si proche du vrai –, nous expose la construction de son projet d’écriture et la vie des 4 personnages qu’il a choisis (dont lui-même). Celui qui est au centre, arrimé et sans amarres, est François Lister - un double de l’auteur – professeur de philosophie qui revient à Bordeaux en 2012, après 50 ans d’absence. Il est à la recherche de son fantôme, celui qui n’a pas cessé de le hanter et qu’il est venu retrouver et exorciser, Rosario Santiago, et dont il n’a pas fait [le] deuil ni de sa jeunesse ni de [cette femme] aimée qu’il a idéalisée. De retour, avec ses souvenirs pour seule boussole, il navigue entre deux mondes, celui du quartier Saint-Michel des années 60 qui était alors espagnol où il était sympathisant communiste, engagé contre l’Espagne franquiste et celui, actuel, des grands travaux de réaménagement. Il y rencontre, dans un des hauts lieux de ses souvenirs, le café des Arts, une jeune femme - le double de son amour d’antan - Rosario Paradis, qui s’éprend de lui par projection paternelle. Lister ressemble à la nymphe Écho qui, tombée amoureuse de Narcisse, fut ignorée par celui-ci qui n’était amoureux que de lui-même. La légende dit que, le cœur brisé, elle s'est transformée en pierre puis, devenue une source, il ne lui reste que sa voix... Au-delà de ces maillages symboliques, c’est aussi la question du temps qui est évoquée ici, celle que les grecs nommait le kaïros, soit « l'instant T » de l'opportunité - avant c’est trop tôt et après trop tard –, qui repose sur la synchronicité de l’action et du temps. Cela interroge de manière vertigineuse, notre pouvoir de décision devant ce qui se présente à nous ici et maintenant. S’ajoute, peut-être, en arrière plan, l’idée que pour ne pas se retrouver sans cesse face à ses propres fantômes, il faut ne pas les laisser errer en nous...

Tout afficher

  • Références du livre
    Bordeaux la mémoire des pierres
    Jean-Michel Devésa
    Éditions Mollat
    www.mollat.com
    13 x 21 cm ; 232 p. ; 20 € ; Isbn : 978-2-35877-013-2 ; mars 2015
    Jean-Michel Devésa est né en 1956 à Alger. Il enseigne la littérature francophone du XXe siècle et de l’extrême contemporain à l’université Bordeaux Montaigne. Il est l’auteur de nombreux travaux de recherche en littérature. Bordeaux la mémoire des pierres est son premier roman.