• La Voix de Lucile Gomez

    Quand en bas de la rue le soleil se reflète sur l’Adour, Lucile Gomez, accoudée à la fenêtre de son appartement bayonnais, brille elle aussi d’une belle lumière. Une lumière franche, espiègle, qu’elle sait infuser avec talent dans son dessin ou ses dialogues toujours légers, drôles et percutants.

  • La Machine à Lire, 40 ans au service du livre et des lecteurs

    Libraire d'engagement et de convictions, Hélène des Ligneris dirige au cœur de Bordeaux et de sa région la Machine à Lire, un lieu de partage et d'échange autour du livre qui fête cette année ses quarante ans. Un anniversaire qui célèbre aussi une certaine idée de la librairie indépendante, créant du lien social et défendant la bibliodiversité.

  • Beau joueur

    Projeté en avant-première ce mercredi 22 mai à l’Utopia en présence de la réalisatrice Delphine Gleize, du producteur Jérôme Dopffer, de Vincent Etcheto et d’anciens joueurs de l’Aviron bayonnais, "Beau joueur" est un documentaire sur une équipe gardant la tête haute malgré une défaite annoncée.

  • Pierre Loti en Oléron et en Amérique

    Alain Quella-Villéger et Bruno Vercier, spécialistes de Pierre Loti, ont réuni des extraits choisis et des inédits de l’écrivain dans deux livres qui paraissent aux Éditions Le Carrelet, en co-édition avec les Éditions Bleu autour. L’un évoque l’île d’Oléron et la famille maternelle de Loti, l’autre ses voyages autour du continent américain.

  • Meurs, monstre, meurs

    Présenté dans la sélection Un certain regard au Festival de Cannes 2018, Prix du long métrage dans la sélection internationale du FIFIB la même année, "Meurs, Monstre, meurs" sort en salle ce mercredi 15 mai. Son réalisateur argentin, Alejandro Fadel, revient sur la fabrication de ce film de genre soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine et accompagné par ALCA.

  • Approfondir la relation avec un lieu pour mieux approfondir la relation avec un texte

    Déjà résidente en 2016 afin de travailler à sa traduction en estonien de "Mort à crédit" de Louis-Ferdinand Céline, Heli Allik est revenue au printemps à Saint-Symphorien, à l’invitation cette fois du Chalet Mauriac.

  • Prendre et Perdre

    Et si la poésie représentait le dernier rempart à l’assèchement des esprits ? Ainsi nous le montre une fois encore la lecture du dernier recueil de Jean-François Mathé, en lice pour la neuvième édition de La Voix des lecteurs, qui s’adresse « à l’intimité de l’individu », à l’espace inviolable de son intériorité.



Actualités



Entretiens



Transmission



Découvertes


29 05 2019

Prendre et Perdre

Prendre et Perdre

Dans cette époque incertaine où la durée semble un obstacle et où la pensée est réduite à l’instantané, ... Lire la suite