• "Écrire cuicui" de Frédérique Soumagne, Dernier Télégramme

    Grande praticienne des rapports entre la langue poétique et la voix, Frédérique Soumagne est intervenue depuis 2000 dans de nombreux festivals et lieux culturels. Elle publie un troisième livre avec Fabrice Caravaca, son éditeur de Limoges ; ouvrage faisant par ailleurs partie de la sélection de la treizième édition de Fabriquez un poème.

  • Anne-Laure Boyer, médiatrice et passeuse de zones intermédiaires

    Lauréate de la résidence numérique 2018 du Chalet Mauriac, elle y a approfondi son projet d’atlas virtuel, "Atlas Occulto", qui explore l’imaginaire des mondes engloutis et par là-même, notre relation au temps, à l’oubli et la perte.

  • Christian Ducos, un poète en méditation

    Poète et essayiste, Christian Ducos édite par son association Le pauvre songe, créée en 2010 à Talence. Le Cadran ligné nous donne à lire "La source" en 2011 et "Dans l’indifférence de l’arbre" en 2015. La même année, la Collection de l'Umbo fait paraître "Le bruit de l’encre".

  • "Instable" et "Le goût du fantastique", une création d’Elsa Gribinski et Mathias Pontévia à la Station Ausone

    Éditrice, poète, Elsa Gribinski vient de publier une anthologie du fantastique au Mercure de France. Elle travaille à des lectures et des performances à partir de ses écrits avec Mathias Pontévia, batteur, percussionniste, électro-acousticien, improvisateur et compositeur bordelais de renommée internationale. Ils ont présenté "Instable" en public à la Station Ausone le 7 février.

  • Emmanuel Hocquard, traducteur de cailloux

    Décédé le 27 janvier dernier à Mérilheu, Emmanuel Hocquard a influé sur l’intelligence culturelle bordelaise avec, notamment, l'association Un bureau sur l'Atlantique, qu'il a créée en 1989. L'écrivain et traducteur a également dispensé des cours aux élèves des Beaux-arts, dont Françoise Valéry et Franck Pruja, fondateurs des éditions de l'Attente, qui se remémorent ses précieux conseils.

  • Berlinale 2019 : l’affirmation de la production néo-aquitaine

    Avant de s'envoler pour Berlin avec l'accompagnement d'ALCA, où se tient jusqu'au 17 février le prestigieux Festival du Film International, David Hurst, producteur du documentaire "La Arrancada", sélectionné dans la catégorie Panorama, et président de la PEÑA, a accepté de nous parler de la production cinématographique sur le territoire néo-aquitain.

  • Journal d’une transposition, une interview de Matías Battistón annotée par lui-même

    L’idée, la question, après laquelle l'interviewer a couru sans le savoir pendant tout l’entretien se présente sur le pas de la porte. Ici c’est avec Matías Battistón, traducteur argentin, pour ne pas dire borgésien, spécialiste de l’anglais et du français. Il est à dix jours de la fin d’une résidence de six semaines à la Prévôté consacrée au Journal d’Édouard Levé.

  • "L’amour debout" de Michaël Dacheux, un film atypique sélectionné à l’ACID

    Sélectionné à l’ACID lors du Festival de Cannes 2018, "L’amour debout" est un film moderne, construit de manière atypique. Son réalisateur Michaël Dacheux, qui a résidé au Chalet Mauriac il y a trois ans pour écrire une première mouture finalement écartée, revient sur ce travail littéralement hors-norme, en salles dès ce 30 janvier.



Actualités



Entretiens



Transmission



Découvertes